Une technique universelle
Des bienfaits dans tous les domaines de la vie

Plus de 600 recherches scientifiques, effectuées dans 200 universités et institutions indépendantes et publiées dans plus de 100 revues scientifiques majeurs, ont démontré que cette technologie de la conscience produit des bienfaits dans tous les domaines de la vie : physiologique, psychologique, sociologique et écologique.

Les découvertes ont été répliquées de nombreuses fois. On observe un haut niveau de cohérence dans les méta-analyses, le moyen le plus rigoureux pour vérifier un ensemble de recherches en termes quantitatifs.

Les recherches effectuées dans le monde entier démontrent que la technique de Méditation Transcendantale est efficace quel que soit le contexte ethnique ou culturel. Tous les âges en bénéficient : les enfants dont les parents méditent sont plus éveillés et les personnes âgées sont en meilleure santé, plus heureuses et leur espérance de vie s’allonge. Ces effets positifs se vérifient quel que soit le niveau socio-économique et les capacités intellectuelles du sujet.

La Méditation Transcendantale est une technique véritablement universelle.

Des recherches scientifiques fiables

L’ensemble de ces recherches est unique par le nombre de vérifications croisées, car les résultats sont validés conjointement à différents niveaux, physiologiques, psychologiques ou sociologiques.

Par exemple, le fait que la Méditation Transcendantale diminue le stress est confirmé par différents paramètres physiologiques comme la baisse du taux de cortisol sanguin (la principale hormone de stress), la baisse de l’hypertonie musculaire, la normalisation de la tension artérielle, l’amélioration de la stabilité du système nerveux autonome et l’amélioration de la cohérence EEG.

En même temps, un certain nombre de changements psychologiques indiquent une baisse du stress, comme la diminution de l’anxiété et des dépressions, une diminution du syndrome de stress post-traumatique, une amélioration de l’actualisation de soi.

Au niveau sociologique, la diminution du stress est démontrée par des modifications comme une réduction de l’agressivité, une augmentation des relations harmonieuses dans la famille, une baisse du comportement criminel.

De plus, cette recherche élargit la notion de diminution du stress à l’environnement. Les recherches ont montré que la réduction du stress individuel produit un effet d’harmonie dans l’environnement. Les scientifiques ont appelé ce phénomène : l’effet Maharishi.

Les scientifiques ont découvert que lorsque seulement 1 % d’une population pratique la Méditation Transcendantale, la qualité de la vie s’améliore comme l’atteste, par exemple, la diminution de la criminalité et des maladies dans cette population.

Résumé des recherches dans les différentes catégories :
physiologie, psychologie, sociologie et écologie.

Effets physiologiques

La technique de Méditation Transcendantale produit un état d’éveil au repos.
Durant la pratique, le corps est profondément reposé, comme en témoignent la baisse de la ventilation pulmonaire et de l’acide lactique et une augmentation de la résistance électrique de la peau (un indice de relaxation). Dans le même temps, l’individu n’est pas endormi, mais éveillé, comme en témoigne l’augmentation des ondes alpha dans l’EEG.

Ces recherches ont aussi montré que la pratique régulière de la Méditation Transcendantale entraîne un état de relaxation physiologique qui persiste en dehors de la méditation. Le niveau de base du rythme respiratoire, du rythme cardiaque, de la résistance électrodermale et de l’acide lactique sanguin, sont tous abaissés.

Le système nerveux autonome, qui prend en charge les régulations internes devient plus stable, intégré et adaptable grâce à sa capacité à récupérer rapidement des effets du stress.
Le fonctionnement cérébral est plus ordonné, comme l’atteste l’augmentation des paramètres physiologiques corrélés avec la créativité et l’intelligence : diminution de la latence des potentiels évoqués cognitifs, meilleurs réflexes, accroissement de la cohérence EEG, diminution du délai d’inspection, plus grande rapidité de réaction.

Les recherches médicales ont mis en évidence une réduction des facteurs essentiels du risque cardio-vasculaire comme l’hypertension artérielle, le taux de cholestérol ou la consommation de tabac.

Des études sur les données des compagnies d’assurance maladie ont montré en moyenneune, une réduction de 50% des frais médicaux, tant en consultation qu’en hospitalisation des personnes qui pratiquent la Méditation Transcendantale.

Baisse de 87 % des maladies cardio-vasculaires et de 55 % des cancers.

Les méditants de plus de 40 ans ont 70 % de problèmes médicaux en moins que les personnes du même âge.

Les méditants ayant atteint la cinquantaine montrent une diminution de douze ans de l’âge biologique et, même en commençant la pratique après 80 ans, ils vivent plus longtemps, plus heureux et en meilleure santé.

Effets psychologiques

La Méditation Transcendantale élargit le champ de compréhension et améliore la concentration.

Grâce à une pratique régulière, le système nerveux s’habitue graduellement et spontanément à maintenir un état d’éveil au repos en permanence.
C'est le meilleur moyen de réduire la dépression, l’anxiété et la colère.

Les méditants deviennent de plus en plus attentifs aux besoins et aux points de vue des autres, tout en étant plus aptes à résister à une pression sociale défavorable.
Ils perçoivent le monde de manière plus positive et holistique.

Les tests d’expression orale ou graphique, de flexibilité et d’imagination, montrent :
- une amélioration de la créativité,
- des perceptions plus fines et moins influencées par des schémas préétablis,
- une amélioration de la mémoire.

Les écoliers qui pratiquent la Méditation Transcendantale améliorent en moins d’un semestre et de manière significative leur capacité à étudier et leurs résultats en mathématiques, en lecture et en langues étrangères.

Les tests de QI sur les enfants des écoles primaires, des collèges, des lycées et des adultes, montrent un meilleur niveau par rapport aux groupes de contrôle du même âge sur la même période.

Une étude longitudinale de 10 ans sur des collégiens méditants à l’issue de leurs études a montré un accroissement significatif des critères globaux du développement personnel, par rapport aux données de contrôle des diplômés de trois universités comparables par le sexe et l’âge.
Les méditants ont atteint un niveau de raisonnement moral, d’autonomie et d’intégration qu’on n’avait encore jamais constaté dans aucun groupe.

La conclusion de toutes les recherches sur la méditation et les techniques de relaxation dans le domaine de l’actualisation de soi, montre que la Méditation Transcendantale n’a pas d’équivalent dans le domaine du développement personnel.

La MT rend la personne autosuffisante, spontanée, productive, plus apte à affronter les problèmes et à établir des relations chaleureuses avec autrui.

Effets sociologiques

Une revue longitudinale de 198 publications a montré que la technique de Méditation Transcendantale est le moyen le plus efficace que l’on connaisse pour prévenir et traiter la consommation excessive de drogue et d’alcool.
Une étude sur l’alcoolisme chronique a montré que la technique de Méditation Transcendantale conduisait à un taux d’abstinence de 65 % et une autre étude sur la consommation de drogues de collégiens et lycéens en centre de réhabilitation a montré une réduction de 89 % de la consommation de drogue.

Chez les vétérans de la guerre du Vietnam souffrant du syndrome post-traumatique on a observé que la Méditation Transcendantale produisait une diminution significative des troubles émotionnels, de la consommation d’alcool, des problèmes familiaux, de l’insomnie, du chômage et d’autres symptômes du syndrome post-traumatique, par rapport aux témoins suivant des psychothérapies.

Le Ministère japonais du Travail a réalisé une enquête sur les effets du programme de Méditation Transcendantale auprès de 447 employés d’une grande industrie lourde durant cinq mois. Cette enquête a montré une diminution des douleurs physiques, de l’anxiété, des dépressions, de la consommation du tabac, des problèmes digestifs et d’une manière générale une baisse de la tendance à la névrose et aux troubles psychosomatiques.

Effets sur l'environnement

Des recherches répétées au niveau des villes, des pays et du monde, ont démontré que la pratique individuelle et collective de la Méditation Transcendantale a une influence positive sur la société.

On a constaté, notamment une amélioration de l’environnement, une réduction du stress dans la société et une diminution de la criminalité.

Références des recherches citées

Effets Physiologiques

Wallace, R.K., et al. (1971). A wakeful hypometabolic physiologic state. American Journal of Physiology, 221: 795-799.

Dillbeck, M.C. and Orme-Johnson, D.W. (1987). Physiological differences between Transcendental Meditation and rest. American Psychologist, 42: 879-881

Gallois, P. (1984). Modifications neurophysiologiques et respiratoires lors de la pratique des techniques de relaxation. L’Encéphale, 10: 139-144.

Glaser, J.L., Brind, J., Vogelman, J.H., et al. (1992). Elevated serum dehydroepiandrosterone sulfate levels in practitioners of the Transcendental Meditation (TM) and TM-Sidhi program. Journal of Behavioral Medicine, 15: 327-341.

Jevning, R., et. al. (1983). Metabolic control in a state of decreased activation: Modulation of red cell metabolism. American Journal of Physiology, 245 (Cell Physiology. 14): C457-C461.

Wolkove, N., et. al. (1984). Effect of Transcendental Meditation on breathing and respiratory control. Journal of Applied Physiology: Respiratory, Environmental and Exercise Physiology, 56(3): 607-612.

Santé

Alexander, C.N., et al. (1989). Transcendental Meditation, mindfulness, and longevity: An experimental study with the elderly. Journal of Personality and Social Psychology, 57: 950-964.

Orme-Johnson, D.W. (1987). Medical care utilization and the Transcendental Meditation program. Psychosomatic Medicine, 49: 493-507.

Schneider, R.H., Alexander, C.N., and Wallace, R.K. (1992). In search of an optimal behavioral treatment for hypertension: Review and focus on Transcendental Meditation. In Johnson, E.H., et al. (1992). Personality, Elevated Blood Pressure, and Essential Hypertension, Washington D.C.: Hemisphere, pp. 291-316.

Wallace, R.K., Dillbeck, M.C., Jacobe, E., and Harrington, B. (1982). The effects of the Transcendental Meditation and TM-Sidhi program on the aging process. International Journal of Neuroscience,16: 53-58

Wilson, A.F., Honsberger, R.W., Chiu, J.T., and Novey, H.S. (1975). Transcendental Meditation and asthma. Respiration, 32: 74-80.

Education et développement personnel

Cranson, R.W., et al. (1991). Transcendental Meditation and improved performance on intelligence-related measures: A longitudinal study. Personality and Individual Differences, 12: 1105-1116.

Dillbeck, M.C. (1982). Meditation and flexibility of visual perception and verbal problem solving. Memory and Cognition, 10: 207-215.

Dillbeck, M.C., Orme-Johnson, D.W., and Wallace, R.K. (1981). Frontal EEG coherence, H-reflex recovery, concept learning, and the TM-Sidhi program. International Journal of Neuroscience, 15: 151-157.

Kember, P. (1985). The Transcendental Meditation technique and postgraduate academic performance. British Journal of Educational Psychology, 55: 164-166.

Nidich, S.I. and Nidich, R.J. (1989). Increased academic achievement at Maharishi School of the Age of Enlightenment: A replication study. Education, 109: 302-304.

Travis, F.T. (1979). The TM technique and creativity: A longitudinal study of Cornell University undergraduates. The Journal of Creative Behavior, 13: 169-180.

Turnbull, M.J., and Norris, H. (1982). Effects of Transcendental Meditation on self-identity indices and personality. British Journal of Psychology, 73:57-68.

Santé psychique

Alexander, C.N., Rainforth, M.V., and Gelderloos, P. (1991). Transcendental Meditation, self-actualization, and psychological health: A conceptual overview and statistical meta-analysis. Journal of Social Behavior and Personality, 6: 189-247.

Brooks, J. S., and Scarano, T. (1985). Transcendental Meditation in the treatment of post-Vietnam adjustment. Journal of Counseling and Development, 64: 212-215. Eppley, K.R., Abrams, A.I., and Shear, J. (1989). Differential effects of relaxation techniques on trait anxiety: A meta-analysis. Journal of Clinical Psychology, 45: 957-974.

Gaylord, C., et al. (1989). The effects of the Transcendental Meditation technique and progressive muscle relaxation on EEG coherence, stress reactivity, and mental health in black adults. International Journal of Neuroscience, 46: 77-86.

Travail

Frew, D.R. (1974). Transcendental Meditation and productivity. Academy of Management Journal, 17: 362-368.

Haritani, T. and Henmi, T. (1990). Effects of Transcendental Meditation on mental health of industrial workers. Japanese Journal of Industrial Health, 32: 656. Alexander, C.N., Swanson, G.C., Rainforth, M.V., Carlisle, T.W., Todd, C.C., and Oates, R.M. (1993). Effects of the Transcendental Meditation program on stress reduction, health, and employee development: a prospective study in two occupational settings. Anxiety, Stress, and Coping, 6: 245-262.

Amélioration de la qualité de la vie en société

Dillbeck, M.C., et al. (1988). Test of a field model of consciousness and social change: The Transcendental Meditation and TM-Sidhi program and decreased urban crime. The Journal of Mind and Behavior, 9: 457-486.

Dillbeck, M.C., et al. (1988). Test of a field model of consciousness and social change: The Transcendental Meditation and TM-Sidhi program and decreased urban crime. The Journal of Mind and Behavior, 9: 457-486.

Orme-Johnson, D. W, et al. (1988). International Peace Project in the Middle East: The effect of the Maharishi Technology of the Unified Field. Journal of Conflict Resolution, 32: 776-81